Tendances & Actualités

5G : ça va vite, vraiment vite !

Initialement prévue pour 2020, la téléphonie 5G pourrait être déployée avec un an d’avance, soit dès la fin 2018. Plus rapide avec un débit plus important, la 5G est sur toutes les lèvres et promet d’être impressionnante.

Qu’est-ce que c’est ?

Alors que le déploiement de la 4G n’est pas encore terminé sur le territoire français, on s’impatiente déjà à voir nos téléphones équipés de la 5G. En effet, ce n’est pas moins de 10 Gbit/s de débit qui nous est promis avec des taux de réponses 7 fois plus rapides, rendant ainsi la fibre optique complètement obsolète. Pour le moment, la 5G n’en est qu’à ses débuts et devrait s’inscrire dans un projet global ; un futur proche (à la Black Mirror ?) où tous nos objets seraient connectés.

Comment ça marche ?

Un peu partout dans le monde, notamment aux Etats-Unis et en Asie, les premières expériences sont menées. A priori, la 5G devrait reposer sur les ondes millimétriques actuellement utilisées par l’armée.

Quels avantages ?

La 5G devrait représenter une vraie révolution pour les utilisateurs. Cela ouvre des perspectives à peine imaginables aujourd’hui. Hormis la promesse de regarder nos vidéos en streaming en full HD et d’améliorer les technologies actuelles, la révolution se porterait plutôt sur le déploiement de nouvelles technologies : voitures autonomes, villes intelligentes, procédés chirurgicaux ou encore domotiques dans le nucléaire. Les applications sont infinies et plonge notre ère dans de toutes nouvelles perspectives.

La Commission européenne chiffre ainsi à 113 milliards le potentiel de croissance qu’elle pourrait générer dans les industries de l’automobile, de la santé, des transports et de l’énergie d’ici à 2025.

Où en est la France ?

L’Arcep vient de publier la liste des 9 villes, où le feu vert est donné pour expérimentation de la 5G (Lyon, Bordeaux, Lille, Douai, Montpellier, Nantes, Le Havre, Saint-Etienne et Grenoble). 

Les premiers tests réalisés par Orange et Bouygues devraient être mis en place en mai / juin. Les essais en labo ont permis d’atteindre 15 Gbts/s en débit descendant. 

 

Pour en savoir plus : 

  • Rendez vous sur le site de MWC