Tendances & Actualités

Avec la réalité augmentée, Facebook se projette déjà dans l’après smartphone

Alors que la bataille d’innovation entre les différents réseaux sociaux fait rage, rester le numéro 1 à l’ère du digital, c’est toujours anticiper la prochaine révolution technologique. Facebook, né en 2004 à l’époque du règne de l’Internet sur ordinateur, a mis trop de temps avant d’adapter son modèle à la révolution mobile, un retard à l’allumage qui faillit lui être fatal. Mark Zuckerberg a retenu la leçon et jure qu’on ne l’y reprendra plus.

Ancrer la réalité augmentée dans le quotidien

C’est dans cette optique qu’il faut comprendre l’offensive de Facebook dans la réalité augmentée. Mi-avril, lors de la traditionnelle conférence F8, qui réunit les développeurs travaillant avec des applications Facebook, Mark Zuckerberg a présenté une série de fonctionnalités permettant aux utilisateurs de superposer des éléments du monde réel sur leur écran de téléphone, grâce à la caméra du smartphone. Pour le grand public, la réalité augmentée s’est surtout matérialisée avec le succès du jeu Pokémon Go. Mais Facebook veut aller plus loin et insérer la AR dans tout le quotidien. «Vous vous dites peut-être que c’est juste un truc à la mode chez les plus jeunes, a lancé Mark Zuckerberg. Nous y voyons les prémisses d’une nouvelle plate-forme».

Sur scène, le patron de Facebook a ainsi fait apparaître des requins dans un bol de céréales. Des applications plus lourdes sont prévues pour plus tard, lorsque la technologie sera aboutie.. L’un des objectifs de Facebook à terme est d’en faire un véritable outil social, en faisant apparaître une deuxième tasse au petit déjeuner «pour ne pas avoir l’air d’être en train de prendre votre petit-déjeuner seul». Avec la réalité augmentée, Facebook veut réenchanter le réel.

Vers l’après-smartphone ?

En lançant une plate-forme d’AR, Facebook prépare l’après-smartphone, ou tout du moins l’après Google Store et Apple Store. Mark Zuckerberg regrette de n’avoir jamais su lancer un magasin d’applications qui l’aurait placé au centre du jeu comme ses deux concurrents. Quand une nouvelle technologie débarque, il faut arriver le premier, pour ne pas se devancer par la concurrence : « Tout comme Apple a lancé l’iPod et l’écosystème iTunes avant l’iPhone, nous voulons nous assurer d’avoir un ensemble de contenu pour commencer même si tout n’est pas disponible », a déclaré Zuckerberg.

Plus qu’un effet de mode, la réalité augmentée semble être une tendance de fond en forte expansion, à la faveur des multiples expérimentations menées par les Gafa. Y aurait-il une vie après les smartphones ?

Ils l’ont dit

Mark Zuckerberg, patron de Facebook, en février 2017, au sujet des ventes de l’Oculus Rift.

Nous sommes un peu en retard par rapport à notre feuille de route.

Shauna Heller, créateur du cabinet Clay Park VR

Tout l’enthousiasme des constructeurs de VR et des développeurs ne s’est pas retrouvé sur le marché des consommateurs.

Destination réalité augmentée