FabLab

Métiers du digital

Que fabrique le FabLab Manager ?

Concert d’imprimantes 3D, mélodie d’une découpe laser et notes électroniques, bienvenue dans un FabLab. Ouverts à tous, ces lieux se multiplient en France depuis 2009. Début 2014, on en comptait au moins 50. Mais que sont les FabLabs ? Selon François Bottollier-Depois, directeur des programmes à la Fabrique des Territoires Innovants, ils se définissent comme “des ateliers de travail collaboratif et connecté, animés par des communautés fortes, et qui cherchent à modifier le rapport à la propriété intellectuelle”. En somme, des lieux ouverts ou chacun peut venir utiliser des machines et bénéficier de conseils autour d’un mot d’ordre : faire. Or, pour éviter la cacophonie et assurer leur bon fonctionnement ces lieux s’appuient sur un nouveau type de chef d’orchestre : les FabLab managers.

Deus ex machina

Romain Di Vozzo, Fablab manager au Digiscope résume bien pour Job For Change la diversité des tâches qui incombent au poste. 

« C’est a la fois une sorte de maïeuticien, un animateur/rhétoricien, un technicien, un designer qui comprend aussi les enjeux politiques intrinsèques aux pratiques du DIY. C’est un maker qui  a pour mission de tenir le Fablab, de veiller à la bonne articulation des pratiques en adéquation avec les utilisateurs, d’organiser des temps de formation, de gérer le calendrier de réservations des machines, de développer les partenariats et des échanges avec les autres Fablabs via son réseau personnel/professionnel, de stimuler la communauté par des événements, de gérer les matériaux et les machines, de mettre en place des protocoles d’usage des machines et des ressources ou encore de maintenir le site web, il doit veiller aussi à ce que chacun respecte l’obligation de documenter ses travaux pour les rendre reproductibles par d’autres…

En effet, au delà d’un rôle pragmatique, il y a un “esprit” que le manager devra intégrer. Comme l’indique la charte des Fablabs mise en place par le MIT, les notions de partage, d’ouverture, d’éducation, de communauté et de culture libre sont au cœur du projet. Et si tous les Fablabs n’y adhèrent pas, la grande majorité partage cette vision.

FabLab Manager : un engagement autant qu’une profession ?

Comme souvent dans les métiers très récents, peu de formations débouchent directement sur cette voie professionnelle. Le FacLab de l’Université de Cergy-Pontoise, précurseur dans le domaine, propose 3 formations diplômantes : « Initiation à la fabrication numérique », « Métier : FabManager », et « Créer et implanter un FabLab sur son territoire ». Cependant, étant donné la nature technique du matériel et des activités proposées dans les FabLabs, la plupart des annonces mentionnent une formation d’ingénieur.

Mais face aux contours encore flous de la profession, l’aspect le plus important reste l’engagement dans la communauté des FabLabs et la capacité à se former seul. Dans cette optique, le MIT propose un MOOC intitulé FabAcademy, international et ouvert à tous.

Côté salaire, les chiffres sont relativement faibles. Une enquête menée par Makery auprès de 68 FabLab Managers en France est sans appel : 50 % sont bénévoles, et auprès des 50 % de salariés, seuls 25 % dépassent les 2000 euros mensuels. Autant dire que la passion prime encore sur les revenus.

Si la profession reste à inventer et institutionnaliser, tous les voyants restent au vert concernant l’avenir. En France et dans le monde on annonce 2015 comme l’année de la maturité pour les FabLabs. En témoigne Gildas Guiella, fondateur du Ouagalab au Burkina Faso, qui affirme sur Makery : « L’année 2015 est celle de la concrétisation, donc une année où la révolution technologique prendra le dessus sur les espaces de fab numérique. On a fait un rêve au Burkina et on a conçu une communauté qui fait effet présentement avec l’apport en solutions concrètes à faible coût, avec le partage comme moteur ».

Les chiffres clés

  • Entre 2012 et 2013, le nombre d’adhérents à des Fablabs en France a connu une augmentation de 754 % (De 390 à 3334)
  • 50 % des Fablab Managers en France sont en poste depuis moins d’un an !

Ils sont FabLab managers : 

  • Pierric Verger (Ici Montreuil)
  • Romain di Vozzo (Digiscope)
  • Sarah Goldberg (Maker sur Seine)
  • Alain Dufosse (BIG Pernaud-Ricard)

Le FabLab Manager… selon :

Adel Kheniche, Fab Manager au FacLab de Cergy-Pontoise 

 « On n’est pas là pour faire à la place des gens. L’idée est de les mettre en condition de le réaliser eux-mêmes.” 

  • No Related Posts Yet!