Frédéric Fougerat (Elior) : “Le digital transformer est en même temps expert et apprenti”

People

Frédéric Fougerat (Elior) : “Le digital transformer est en même temps expert et apprenti”

Éditeur de DirComLeBlog, avec une expérience de plus de dix ans en tant que Directeur de la communication de grands groupes, Frédéric Fougerat a rejoint en avril 2015 le groupe Elior. Nous avons souhaité recueillir la vision de ce professionnel reconnu de la communication, maintes fois récompensé.

Frédéric Fougerat

Frédéric Fougerat

La question « transformation digitale » 

Comment avez-vous mis en pratique la transformation digitale au sein de votre entreprise ?

La transformation digitale au sein d’Elior découle d’une volonté politique de Philippe Salle, président du Groupe, qui pousse les équipes à innover pour créer de nouvelles valeurs, au service des clients. C’est cette volonté politique qui permet d’engager une évolution de la culture de l’entreprise.

Mais la transformation digitale naît également du souhait de nos clients de bénéficier de nouveaux services. Citons, par exemple, l’appli « bon’App », qui permet aux parents d’être informés des repas proposés dans les restaurants scolaires d’Elior.

Elior vient de nommer un Chief Digital Officer au sein de sa direction de la communication Groupe : Franck Leinert, qui a notamment fait ses armes chez Altran et qui va piloter la transformation digitale du Groupe, en collaboration très étroite et permanente avec le marketing et la DSI, les deux autres acteurs indispensables à la réussite de ce projet.

Nous adoptons une approche pragmatique pour des gains rapides : dans un premier temps, nous identifions les expériences probantes existant au sein d’Elior, les technologies externes innovantes et nos besoins prioritaires. Cette synthèse nous permettra de proposer rapidement des innovations sur un marché pilote, de les tester et de les améliorer, puis de les étendre aux marchés appropriés.

La question « RH » 

Quelles sont, selon vous, les principales qualités que doit posséder un digital transformer ?

Avec l’avènement des médias sociaux qui transcendent les barrières, les cibles et les frontières, un digital transformer doit être capable d’inventer un nouvel équilibre entre les dimensions corporate, sociale et business de l’entreprise, avec une vision à 360°.

À la fois manager empathique et expérimenté, il doit être capable de piloter des collaborateurs confirmés comme une génération Y qui peut et doit participer à casser les codes, pour aider l’entreprise à se réinventer, à se dépasser pour innover.  

Le digital transformer est en même temps expert et apprenti. Sa capacité à partager et être pédagogue est précieuse, tout comme sa volonté d’apprendre, toujours, notamment auprès des plus jeunes. Son rôle d’évangéliste, et parfois de « coach digital », auprès du top management, notamment, est également essentiel afin de s’assurer que toutes les composantes de l’entreprise prendront une part active à la transformation. Sa force de persuasion et sa capacité à emporter l’adhésion sont des facteurs clés du succès de sa mission, car il ne pourra la mener à bien seul.

La question « influente » 

Quelles sont vos modèles et sources d’inspiration pour mener à bien votre objectif de transformation ?

Le modèle, nous le construisons. Cela veut dire que nous devons être capables de prendre des risques, pour innover, tenter, tester des actions, et donc évoluer dans un environnement qui valorise la prise de risques et qui ne sanctionne pas les erreurs positives. Nos références sont davantage les compétences acquises, l’expérience, et la capacité d’innovation de celles et ceux qui font la transformation digitale. Leur inspiration, encore une fois, c’est le client, interne ou externe, celui pour qui la transformation digitale doit être une expérience utile et efficace, facile et facilitatrice, répondant à des besoins immédiats ou futurs, que nous devons alors savoir anticiper.

Dans cette quête, toutes les idées sont les bienvenues, qu’elles viennent de notre secteur d’activité ou de marchés autres dont les succès pourraient être adaptés, mais également de startups auxquelles nous croyons et qui pourraient nous aider à tester rapidement de nouveaux usages numériques ou de consommation.

La question « consultant » 

Quels conseils donner pour qui souhaite se lancer dans la transformation numérique ?

Pour se lancer dans la transformation numérique, il faut encore et toujours avoir l’esprit pionnier, avec le goût de l’innovation et la capacité à prendre des risques. Il faut aimer la transversalité, ne pas chercher à se reposer sur des schémas anciens et être très pédagogue, car une des premières missions du digital transformer est l’évangélisation au sein de l’entreprise ! 

Il faut aussi savoir embarquer tout le monde, du comité de direction aux stagiaires. Enfin, il ne faut pas voir trop grand dans les réalisations, avec d’énormes projets qui demandent plusieurs années de déploiement, mais plutôt travailler par petites victoires, par itérations agiles qui sont confrontés à des tests réels, corrigées par boucles rapides et déployées à moyenne puis grande échelle une fois validés.

Pour aller plus loin