Tendances & Actualités

Génération Z, la première génération digital first, arrive en force dans les entreprises

À peine s’était-on habitué à la génération Y qu’arrive maintenant la génération Z dans les open-spaces. Nés après 1995, les “gen Z” sont la première génération à être littéralement nés dans le digital. Et à y être resté: 99% des 18-24 ans sont aujourd’hui équipés d’un smartphone. Et si on avait plus à apprendre de cette génération autonome et consciente qu’elle a à apprendre de nous ?

Génération Z : un rapport très différent au travail et à l’autonomie 

N’ayant jamais connu autre chose qu’un monde numérique, la génération Z a un rapport très différent au travail et à l’autonomie.

(Infographie de Morgan Philips Outplacement.)

Première caractéristique de cette génération: sa farouche indépendance.

«Ils détestent la hiérarchie et les ordres : ce sont des free-lance nés. Il vaut mieux leur donner des objectifs et les laisser travailler par eux-mêmes : vous verrez, ça marche !», conseille Eric Delcroix, conseil en entreprise et créateur du site generation-z.fr.

Les Z : tous des free-lances ?

Pour autant, ce n’est pas forcément une carrière de free-lance qui les fait rêver. Ainsi, comme le montre une étude récente, 56% des étudiants de grande école français envisagent d’être salarié du privé, 25% d’entre eux de travailler dans la fonction publique et seulement 19% souhaitent devenir des indépendants. En entreprise peut-être, mais autonomes : 83% des sondés estiment que l’autonomie intellectuelle et d’actions aura un impact décisif dans leur choix de candidater.

Digital et génération Z

Il serait réducteur de réduire cette génération à la seule digitalisation. La génération Z est aussi une génération plus consciente de nouveaux enjeux : l’environnement, la responsabilité sociale, le sexisme…

«La génération Z va plus loin que la génération Y en ce qui concerne les aspirations professionnelles et ses revendications (appartenance à un écosystème, à une entreprise qui véhicule des valeurs …). Elle ne rompt pas avec la génération précédente mais apporte ses propres codes et valeurs.», écrit l’agence Morgan Philips Outplacement. En résumé, la génération Z attend de l’entreprise un véritable épanouissement qui passe par de l’autonomie, de l’amusement mais aussi de l’éthique. Prometteur, non ?