Tendances & Actualités

La génération Z réinvente les codes du management

Nés au milieu des années 90, les millenials déboulent en force cette année, dans le monde du travail. Les Z, millenials ou encore digital natives sont nés et ont grandi avec internet. Résultats : ils bousculent les codes des entreprises et les managers doivent s’adapter. Très autonomes, indépendants, ils demandent à être constamment stimulés. Comment manager et fidéliser cette nouvelle génération ? Découvrez quelques codes indispensables pour manager les Z !

Hiérarchie plus plate

Au lieu du modèle d’organisation hiérarchique traditionnelle, les Z aspirent à évoluer dans une entreprise avec une approche plus aplatie. Ils souhaitent pouvoir interagir avec tous sans se soucier de leur statut, niveau d’ancienneté, expertise ou grade… les Z se moquent des protocoles, ils ne sont pas plus impressionnés par leur N+20 que par leur voisin de co-working ! Ils respectent plus les compétences que la hiérarchie. Cela implique aussi d’évoluer dans un environnement ou toutes les parties sont égales : les managers doivent montrer l’exemple en commençant par installer leur bureau au cœur de l’Open office. Les Z s’identifient plus facilement à un leader qui leur ressemble, capable de se servir des outils numériques comme eux et de les employer pour interagir avec ses équipes ! 

Transparence

Habitués à la transparence et à la rapidité de divulgation des informations qu’offre le web, les Z exigent de même pour leur entreprise. Au-delà de la marque employeur, la nouvelle génération attend de véritables engagements et de la transparence de la part de leur entreprise. Elle souhaite pouvoir savoir quelles décisions ont été prises et pourquoi. Elle exige une réelle implication, de la sincérité et surtout de l’exemplarité. Dans certaines entreprises les éléments financiers sont divulgués et publics pour les collaborateurs. Tout le monde sait ce qu’il se passe et pourquoi une orientation stratégique est prise. De quoi attirer et satisfaire la génération Z !

Le besoin d’être challengé

Les Z fuient les grandes boîtes, au profit des startups ou de l’entrepreneuriat. Pour quelle raison ? Principalement pour le besoin d’être challengé mais aussi pour l’indépendance, une véritable source d’épanouissement. Et oui, le plus important pour la Génération Z, ce n’est pas le salaire : le salaire est même la dernière raison qui les pousse à rester dans une entreprise ! Parmi les critères primordiaux, dans l’ordre : 29% citent les possibilités d’évolution, 29% la bonne ambiance, 16% le développement des compétences et 12,5% la mobilité internationale. Les Z demandent à être constamment stimulés et à avoir une grande diversité de missions différentes. L’ennui est leur ennemi numéro 1 qui pourrait les pousser à claquer la porte de votre entreprise ! Attention, ils ont aussi tendance à être distraits quand ils réalisent une même mission trop longtemps. Pour les fidéliser, rien de mieux qu’encourager les initiatives personnelles, proposer des activités annexes…

L’instantanéité

La nouvelle génération est ultra connectée avec un usage quotidien des smartphones. Habituée aux contenus instantanés, n’aimant pas planifier, adepte de la dernière minute, cette génération très exigeante a besoin de réponses rapides, sans avoir à se projeter dans le temps pour obtenir des réponses et avancer sur des projets. Les Z ne supportent pas les échanges figés et exigent une grande réactivé. Pour cela cette génération a tendance à délaisser les mails au profil des messageries instantanées dans les échanges professionnels.  Voilà qui remet en cause bien des modèles de fonctionnement traditionnels d’entreprises !

Management :