Tendances & Actualités

Influenceurs VS intelligences artificielles

A l’ère du big data et de l’hyper-personnalisation, va-t-on assister à un match influenceurs versus intelligences artificielles ? Qui réussira le mieux à attirer et convaincre les consommateurs ? Zoom sur le rapport « Enabling Experience-Driven Commerce Anytime, Anywhere » 

L’impact des recommandations faites par les influenceurs VS celles faites par des intelligences artificielles

Une étude menée par Aviono auprès d’environ 2 000 consommateurs révèle l’écart entre une recommandation faite par un influenceur et celle construite spécifiquement pour le consommateur grâce à une intelligence artificielle. Résultats : 60% des interrogés déclarent n’avoir jamais acheté de produit conseillé par un influenceur. Et à la question quelles recommandations sur le web les décident à passer à l’acte d’achat, tous choisissent différentes formes d’intelligences artificielles :  

  • 27 % sont convaincus par les recommandations personnalisées et adressées à eux. Générées par les algorithmes des marques ces IA analysent l’historique d’achat et le parcours en ligne des internautes.
  • 23 % des interrogés sont séduits par les suggestions au moment de passer commande : « Articles souvent associés à votre commande »
  • 20 % optent pour les produits « trending » faisant actuellement parler d’eux 
  • 18 % les produits que « vous avez déjà consultés »
  • 11 % les produits suggérés en « idées cadeaux »

Les influenceurs, largement devancés par les intelligences artificielles, n’apportent pas le trafic et les ventes que les marques attendent en faisant appel à eux. Il faut dire que les influenceurs cumulent les points négatifs : mauvaise presse, usage trop récurrent de « faux followers », difficultés de tracker leur ROI…

Émergence de nouveaux influenceurs : des avatars virtuels 

Le métier d’influenceurs va-t-il être lui aussi disrupté ? Sur Instagram on voit apparaître des IA, sous formes d’avatars virtuels, suivis de près par des millions de followers. Ainsi, Lil Miquela, une simulation digitale, compte plus d’1 000 000 abonnés sur Instagram, possède sa propre marque de vêtement, une collection de bijoux, collabore avec des grandes marques et magazines… Un palmarès que lui envie bien des influenceurs en chairs et en os. Et si les avatars numériques ont réussi à se faire une place, ils représentent pour les marques de nouvelles possibilités de connexion avec les consommateurs.  

  • Culture digitale – niveau 1 : développez votre culture et vos compétences digitales, adaptez-vous aux évolutions de votre métier et devenez un acteur de la transformation de votre organisation
  • Social selling : générez plus de leads, détectez des prospects de qualité, accélérez et développez votre activité commerciale en exploitant les leviers du social selling