Tendances & Actualités

Le dark web : la navigation cachée et anonyne

Le dark web, le « web sombre », est une partie du web à laquelle on accède en utilisant un logiciel et qui permet de naviguer sur internet en total anonymat et de manière in traçable. Conséquence : de nombreux militants mais aussi sites illicites y font leurs affaires. Entre vente de drogues, d’armes, et pratiques de hackers, le dark web fascine autant qu’il effraie.

Le dark web : qu’est-ce que c’est ?

Le dark web aussi appelé le web « invisible » ou « caché », représente toute la partie du web qui n’est pas accessible par les moteurs des recherches grand public que nous utilisons. En effet, il existe différentes couches d’internet, et elles ont chacune leur propre accès. Les sites auxquels nous accédons via Google ne représentent que 10% des sites disponibles sur internet. Le reste, inaccessibles via les moteurs de recherches grand public, représente 90% du web, soit environ 1 trilliard de pages accessibles uniquement sur le dark web. La partie du web que nous utilisons est donc dérisoire par rapport à sa taille totale !

Comment ça marche ?

Le dark web possède sa propre monnaie, ses codes et modes d’accès.

Pour y accéder il faut télécharger un logiciel spécifique. Le plus utilisé est Tor. Une fois installé, il garantit le secret et l’anonymat : les messages sont routés en sautant de nœud en nœud, le chemin vers l’émetteur est alors in traçable.

Et grâce au bitcoin, les internautes du dark web bénéficie d’une monnaie cryptée pour effectuer du commerce de façon anonyme. Ainsi, par exemple, une récente étude  a évalué que les ventes de médicaments sur le dark web aux États-Unis s’élèvent à 100 millions de dollars par an.

Les autorités déploient de grands moyens pour retrouver les internautes du dark web qui effectuent du commerce illégal. Ainsi par exemple Ross Ulbricht, le propriétaire d’un site de vente de drogues en ligne, a été arrêté l’année dernière.

Sombre jusqu’à quel point ?

De l’absence de transparence naît des avantages et des inconvénients. Les défenseurs du dark web soutiennent que la majorité de ses utilisateurs sont des militants dans des dictatures, des journalistes ou des gens simplement soucieux de protéger leur vie privée. En effet le dark web a permis des échanges entre les journalistes, les lanceurs d’alerte et les militants dans des pays où la censure est exercée par les gouvernements. Cependant, si on consulte le site Hidden Wiki, qui répertorient les sites du dark web, on s’aperçoit que la plus grande part des sites du dark web concernent des activités illégales…

Vous souhaitez améliorer vos connaissances ?