People

Le nombre d’indépendants dépassera celui des salariés – Dominique Dufour

Dominique Dufour, passionné du digital, est un expert a plusieurs casquettes. Il développe les stratégies éditoriale des marques en ligne et, à côté de cela, il aide les freelances à lancer et développer leurs activités. Hyperactif il a plus récemment co-fondé Tarmack, la startup qui vous donne accès à l’impression 3D. 

Interview de Dominique Dufour

La question mutation du marché de l’emploi

Vous accompagnez le lancement d’activité en freelance, travailler en freelance c’est l’avenir de l’emploi ?

Aux Etats-Unis, d’ici à une poignée d’années, le nombre d’indépendants dépassera celui des salariés. C’est une tendance globale, mondiale, et la France, pour une fois, ne fait pas exception, avec plus de 2 millions d’indépendants. Aujourd’hui, travailler de façon souple, agile, en mode projet, offre plus de garanties à une entreprise, capable de dimensionner ses équipes en fonction de ses besoins, tout en allant chercher à l’extérieur des compétences qu’elle n’a pas en interne. Oui, je le pense : être freelance, c’est l’avenir !

La question inspirante

Pour ceux qui veulent se lancer en freelance, un conseil ?

Mon conseil est simple : attendre d’être freelance… pour le devenir ! En clair, c’est en étant encore salarié qu’on teste son idée et qu’on trouve ses premiers clients. Mener les deux de front peut être difficile, mais c’est aussi un excellent moyen de tester sa motivation. 

La question concrète

Vous avez co-fondé le Tarmack qui est né dans l’objectif de rendre l’impression 3D plus accessible au public, comment procédez-vous pour cela ?

Nous proposons des formations, des ateliers d’initiation, auprès des écoles, des particuliers, des entreprises,… Nous venons aussi de lancer la FabPocket, la première box mobile d’initiation à l’impression 3D, qui vous accompagne dans la découverte de l’impression 3D et qui vous permet de construire vous-même votre propre imprimante 3D, en moins d’une heure, sans clou ni vis !    

La question prospective

Le Do It Yourself a de plus en plus de succès, les makers sont-ils une communauté d’avenir en passe de révolutionner nos modes de consommation ?

Oui, c’est clair. Dans un monde de plus en plus soucieux de son impact (sociétale, environnemental,…), créer, réutiliser et réinventer deviennent des valeurs clés. La vague du DIY en est l’une de ses expressions les plus notables. Et, à ce titre, l’impression 3D offre des opportunités incroyables. Pourquoi racheter une poignée de porte cassée quand on peut l’imprimer ? 

La question défi

Pouvez-vous nous parler de la Fabpocket et nous dire où en est le projet ?

Nous venons de lancer une campagne de cofinancement de la FabPocket sur Kickstarter. Notre objectif ? Récolter 30 000 € en 30 jours pour la produire en série. Nous avons suscité beaucoup d’intérêt, et notre première box a même été déjà commandée par un Américain ! Nous espérons que vos lecteurs apprécieront ce projet et nous aiderons à lui donner vie.    

La question Remember the future

Nous sommes le 15 février 2025, où en êtes-vous ? Quelle est la bonne nouvelle que vous souhaiteriez partager avec nous ?

La bonne nouvelle, c’est que notre campagne part très bien, que les premiers soutiens arrivent, et que l’écosystème de l’innovation et du numérique soutient et relaie notre campagne un peu partout. Cela fait chaud au coeur et nous conforte dans la vision que nous avons eue : rendre l’impression 3D accessible à tous. D’ailleurs, à ce propos, à quand une démonstration de la FabPocket chez Abilways ou un cycle de formation certifiant 🙂 ? Bientôt ! :):)

Vous souhaitez améliorez vos connaissances ?