« Le stockage traditionnel manque de flexibilité digitale » – Hervé Rigonat, fondateur de commeunearmoire

People

« Le stockage traditionnel manque de flexibilité digitale » – Hervé Rigonat, fondateur de commeunearmoire

Commeunearmoire innove et utilise la technologie pour bouleverser le marché du Self-stockage. La jeune pousse a développé une plateforme permettant à ses utilisateurs de gérer leurs « armoires virtuelles » depuis chez eux et de façon simple. Retour sur le parcours de cette startup avec l’interview des fondateurs Hervé Rigonat et Philippe Von Klitzing.

CUA

Pouvez-vous faire le pitch de commeunearmoire en une phrase ?

Commeunearmoire c’est une solution simple et moderne pour faire de la place chez soi : commandez vos box de rangement qui sont gratuitement livrées chez vous, remplissez-les et nous repassons les prendre pour stocker vos affaires scellées en toute sécurité dans nos entrepôts. Facile, non ?

Commeunearmoire c’est le Dropbox des objets physiques, ou comment faire de la place chez soi en quelques clics, sans avoir à se déplacer.

Armoire, garage, dessous de lit… Finalement comment vous différenciez vous de vos concurrents ?

Commeunearmoire n’a pas vocation à remplacer les dessous de lit ni les dessus d’armoire. Notre service est un complément à ceux qui souhaitent voir leur intérieur mieux organisé et surtout mieux rangé.

Par rapport à d’autre solutions de stockage traditionnels ou de stockage collaboratif, commeunearmoire se différencie par son service à domicile (faire de la place sans sortir de chez soi), sa commodité (tout se fait sur son espace personnel, depuis son canapé et en quelques clics), son prix (ne payez que pour l’espace que vous utilisez et à la box) et son organisation : ne sortez plus toutes les affaires de votre cave ou de votre box de stockage pour atteindre vos décorations de Noël ou vos vieux vinyles !

Quel a été votre plus grand défi jusqu’ici ?

Notre plus grand défi reste l’UX (User Experience). C’est un thème très à la mode mais tellement symptomatique de notre obsession : mettre l’Utilisateur (avec un grand U !) au centre de tout. Un lien mort, un bouton mal placé ou une fonctionnalité qui ne remplit pas ses objectifs et c’est un Utilisateur perdu à jamais.

Notre organisation logistique a également été un autre défi important. Nous voulions dès le départ avoir une parfaite maitrise de nos processus et offrir à nos Utilisateurs une sécurité totale de leurs effets. Dans ce sens nous avons noué des partenariats clés avec des acteurs de renom pour assurer un service sans faille et nous allons bientôt mettre certains de ces aspects en avant dans une campagne de communication décalée.

Digital & stockage vont-ils ensemble ? L’un est-il facilitateur de l’autre ?

Oui, nous en sommes convaincus ! Le stockage traditionnel manque de flexibilité digitale : il faut soi-même se déplacer vers le garde-meuble (souvent en périphérie) à l’aide de sa voiture (si on a le permis et une voiture à Paris…) ou d’une camionnette louée, puis signer une multitude de papiers avant de pouvoir stocker ses effets personnels. Nous estimons que le digital se doit de faciliter cette démarche. La digitalisation du service permet un gain de temps considérable non seulement pour l’utilisateur – la commande se fait en quelques clics depuis son canapé, sans paperasse administrative – mais également de localiser à chaque instant les affaires que l’on a rangé dans chaque box (rangement organisé). La révolution du self-stockage est en marche, et c’est en partie grâce au numérique !

Comment envisagez-vous l’expansion du service au cours des cinq à dix prochaines années ?

Plus, toujours plus ! Selon nous, le marché du stockage et de la logistique aura pris un sacré coup de neuf d’ici la ! Il a été transformé ces dernières années et son développement continue à être nécessaire afin de s’adapter aux nouveaux besoins de chacun et chacune. Le tout dans un marché qui ne cessera de grandir avec une explosion de l’urbanisation – le manque de place restera une problématique majeure de tout citadin ! Nous espérons pouvoir être d’ici la une équipe axée sur la France entière et les gens auront d’avantage un quotidien tourné autour de services rapides et fiables. A nous de savoir faire face à ce challenge passionnant en accélérant ce service tout en conservant la fiabilité et la qualité qui fait notre force.

Nous pensons également aux développements de services complémentaires, avec pour principal objectif la simplification de l’utilisation de ces derniers dans tous les cas.

Votre dernier coup de cœur digital ?

Herve : pour moi ce sera un coup de gueule. Je trouve très limité qu’ils n’y aient que des applications pour senior tournées autour du suivi du diabète et des symptômes de mal de dos. Je pense qu’il y a un boulevard d’opportunités inexploitées. N’oublions pas qu’un senior sommeil en chacun de nous !

Philippe : issu d’une famille d’exploitant viticole, Vivino me parle particulièrement ! Ce TripAdvisor du vin est tout juste parfait et me suit partout, que ce soit au restaurant ou a des diners chez des amis. Fini les choix douteux !

 

Pour aller plus loin