Tendances & Actualités

L’employee advocacy : comment transformer vos salariés en ambassadeurs

L’idée est toute simple, presque évidente. Plutôt que de centraliser la communication d’une entreprise, pourquoi ne pas faire participer les employés activement sur les réseaux sociaux ? Zoom sur l’employee advocacy, une stratégie marketing qui veut faire de chaque salarié un potentiel porte-drapeau de la marque sur les réseaux.

Quand on sait que 90 % des internautes font confiance aux recommandations de leurs amis, 78 % à celles d’internautes inconnus et seulement 16 % aux publicités des entreprises, on comprend tout l’intérêt de l’employee advocacy qui permet de rendre plus fiable et plus authentique un message de marque. Cette stratégie permet aussi de démultiplier la visibilité de la communication en touchant les amis des collaborateurs. (infographie Sociallymap).

Les résultats sont d’ailleurs probants : selon une étude de Social Media Today, le contenu posté par les employés provoque 8 fois plus d’engagement que les messages partagés par la marque elle-même.

Mobiliser ses collaborateurs grâce à la gamification

Reste à motiver et à former ses collaborateurs. L’équipe commerciale ne manquera sûrement pas d’entrain mais pour les autres services, il faut savoir faire preuve de conviction. À titre d’exemple, les salariés qui partagent des contenus de qualité sur leurs réseaux renforcent par la même occasion leur personal branding et donc leur propre visibilité. Il est aussi recommandé de mettre en place un programme de gamification, à l’aide d’une application comme Smarp. Le but est de récompenser les meilleurs performances sur les réseaux sociaux par des points pouvant se transformer en bons de réductions, repas gratuits ou diverses autres gratifications.

Les limites de l’employee advocacy

La difficulté de l’employee advocacy réside dans le degré de liberté laissé aux employés. S’il peut être utile de recourir à une plateforme permettant de scénariser et de planifier la publication des contenus, il sera contre-productif de donner l’impression aux salariés qu’on leur impose le message.

Ils l’ont dit

Jérémy Lipp, CEO et fondateur de Limber

Plus l’employé possède un lien fort d’adhésion avec son entreprise, adhère à sa culture et ressent une fierté d’y appartenir, plus il sera prêt à s’engager comme relais dans sa communication externe personnelle.

François Geuze, consultant et auditeur social pour e-Consulting RH

Je pense qu’il est essentiel que les salariés aient une parole libre sur les réseaux sociaux : ils peuvent bien évidemment communiquer au sujet de l’entreprise et la recommander à condition que l’entreprise ne leur impose rien et ne prenne pas le contrôle de leur prise de parole.

Pour aller plus loin