Tendances & Actualités

Les Gafa vont-ils révolutionner le secteur bancaire ?

Les géants de l’Internet sont-ils capable de révolutionner tous les secteurs d’activité qu’ils touchent ? Après la culture, le commerce ou l’information, la finance est actuellement l’objet de toutes les convoitises. Les Gafa, comme on appelle Google, Apple, Facebook et Amazon, ne peuvent pas encore s’attaquer directement aux grandes banques, un marché ultra régulé, surtout depuis la crise de 2008. Ils proposent néanmoins des solutions innovantes, laissant entrevoir un nouveau système de paiement.

De nouvelles solutions de paiement

Apple Pay, Google Wallet, Amazon Pay ou Messenger Payments : les quatre géants ont tous lancé leur solution de paiement et débarquent dans un marché où pour l’instant Paypal règne en maître. L’enjeu majeur pour les Gafa, ce sont les données des consommateurs. En devenant l’intermédiaire de paiement, ils enrichissent encore leur connaissance du client avec des données sur ses goûts, ses habitudes d’achats ou son profil de risque. Apple ou Amazon ont un intérêt supplémentaire à développer ses systèmes : ils rendent l’acte d’achat sur leur plateforme encore plus facile pour le consommateur. Facebook, de son côté, a développé des solutions de paiement pour rendre son outil Messenger encore plus attractif et pour en faire un “mini-web” où l’utilisateur est capable de tout faire sans sortir de l’application.

Pour l’instant seul Amazon s’est vraiment risqué à aller au-delà des solutions de paiement, en lançant des offres de crédit pour les PME et une carte de crédit pour ses abonnés Prime.

Les Gafa, des partenaires stratégiques de la transformation numérique des banques ?

Les géants du web ne font pas mystère de leurs ambitions futures: «Nous sommes, par notre capacité d’innovation et par les très nombreuses personnes qui utilisent nos plateformes, un partenaire stratégique de la transition digitale des banques», déclare ainsi Laurent Solly, directeur de Facebook France. La collaboration entre géants du web et banques semble être d’ailleurs la tendance. Les banques savent bien que les Gafa seront un jour en position de force sur leur marché alors autant tenter de travailler en bonne intelligence avec eux plutôt que de se faire dévorer plus tard. C’est dans cette logique que les Banques Populaires ont lancé une solution de paiement avec Apple.

Moins médiatique que les Gafa, il ne faut pas oublier que le géant chinois de l’Internet Alibaba est déjà un géant du secteur financier, avec sa filiale Ant Financial Services Group, numéro un mondial des technologies financières. En janvier dernier, Ant a racheté pour 750 millions d’euros MoneyGram International, spécialiste américain du transfert d’argent. Les tremblements de terre dans le secteur sont loin d’être finis.

Ils l’ont dit

Thomas Buberl, directeur général adjoint d’AXA

Notre métier doit se réinventer: nos concurrents de demain, ce ne sont pas seulement ceux d’aujourd’hui, mais bien Google, Facebook, Amazon ou Apple. Toutes ces entreprises s’intéressent à l’assurance. Demain, par exemple, Apple pourrait tout à fait vendre de l’assurance-santé.

Marc Fiorentino, spécialiste des marchés financiers

Les 25-50 ans veulent une banque sur mobile et vont se laisser séduire par des offres des opérateurs télécoms. Les moins de 25 ans passeront, eux, directement par les réseaux sociaux de Facebook, Amazon ou Apple pour gérer leurs comptes et leur épargne. La banque du futur se fera avec les Gafa et les opérateurs télécoms.

Digital & banque