Tendances & Actualités

Les objets connectés investissent les salles de classes

Au tableau… numérique ! On connaît les nombreuses applications des objets connectés dans les domaines de la santé, de la domotique et de la sécurité. Mais qu’en est-il dans le domaine de l’éducation ?

Education et objets connectés

Ce n’est pas l’application la plus connue de l’Internet des objets mais l’éducation est aussi un domaine primordial pour les objets connectés. L’Internet des objets a le potentiel pour disrupter tout le spectre de l’éducation, du jardin d’enfants à l’université, jusqu’aux professionnels.
Dès deux ans, les enfants peuvent interagir avec des objets connectés et apprendre en s’amusant. Une des startups les plus connues du domaine, Tiggly, propose ainsi de nombreux outils qui réunissent le jeu physique et numérique, pour en finir avec cette dichotomie entre les deux univers :

«Nous avons pensé qu’en mettant le meilleur des deux mondes ensemble, nous pourrions créer un nouveau modèle de jeu et d’apprentissage qui irait au-delà des jouets ou des applications autonomes», explique Michal Eliakim, le manager marketing de Tiggly.

Pour des enfants plus âgés, les robots s’installent de plus en plus dans les classes. On peut leur demander beaucoup de choses, comme d’apprendre aux élèves les mathématiques, la physique ou la programmation. Le robot NAO de la start-up RobotLab se propose ainsi d’être un assistant prof de maths.




Les tableaux connectés

Les tableaux connectés sont une autre application éducative évidente de l’Internet des objets. Le vieux tableau noir a du souci à se faire quand on voit les prouesses de ces nouveaux tableaux, qui rendent l’apprentissage plus efficient mais aussi plus agréable. Les tableaux SMART se sont imposés comme une référence, aussi bien dans les bureaux que dans les salles de classe ou d’université.