Tendances & Actualités

Les salariés face à la digitalisation de leur entreprise

À l’image du fameux rapport de Brian Solis, de nombreuses études sur la digitalisation se focalisent sur le Chief Digital Officer (CDO). Mais comment les employés ordinaires perçoivent-ils la transformation digitale de leur entreprise ? C’est tout l’intérêt de l’étude que vient de publier l’institut BVA.

Premier enseignement de l’étude : les employés sont plutôt lucides sur les enjeux de la digitalisation. Si plus d’un salarié sur deux (53 %) juge que son entreprise est active dans ce domaine, très peu d’employés (11 %) estiment que leur boîte est en avance sur le plan de la transformation digitale. Près d’un quart des salariés (24 %) considèrent a contrario que leur entreprise est en retard.

Le point de vue des salariés sur l’avancée de leur entreprise en matière de transformation numérique (Source : étude BVA).

La formation plébiscitée pour déclencher la transformation ! L’étude BVA s’est aussi intéressée aux moyens de diffuser cette culture digitale dans l’entreprise. Les employés plébiscitent les formations (citées par 70 % des personnes interrogées) et les groupes de travail internes (69 %). En revanche, les conférences d’experts ne semblent pas intéresser la majeure partie des troupes (seulement 28 % manifestent de l’intérêt pour le sujet).

L’employee advocacy, une pratique encore peu répandue

Autre enseignement intéressant : seulement 15 % des salariés déclarent prendre la parole sur les réseaux sociaux au nom de leur entreprise. Ce qui montre que l’employee advocacy, le fait d’utiliser ses employés comme des porte-voix sur les réseaux, est encore loin d’être une pratique commune. Parmi les employés qui s’expriment sur Internet, Facebook (9 %) et Twitter (5 %) sont les réseaux privilégiés. Il est à noter que cette prise de parole est nettement plus développée au sein des entreprises de moins de 50 salariés (25 %). BVA note qu’il s’agit sans doute de « pratiques différentes au sein d’entreprises ayant peu de ressources en matière de communication ».

L’étude s’intéresse également aux moyens de communication numérique utilisés par les employés au sein de l’entreprise. Sans surprise, l’e-mail arrive très largement en tête, avec 85 % d’utilisateurs. Le SMS et les messageries instantanées arrivent loin derrière (37 % et 36 %).

Quels sont les outils de communication numérique utilisés par les salariés ?

Il faut noter une grande différence d’usage en fonction de l’âge des employés. Les jeunes salariés (18-34 ans) utilisent bien davantage les moyens de communication numériques que leurs aînés : 49 % sont utilisateurs des messageries instantanées, 41 % des SMS et 32 % des visio-conférences.

Un fossé entre petites et grandes entreprises

L’autre différence d’usage se situe entre petites et grandes entreprises. Les salariés des grandes entreprises ont accès à un plus large panel d’outils. C’est ainsi que 41 % des employés des entreprises de 250 salariés et plus utilisent des messageries instantanées, contre seulement 30 % dans les entreprises de moins de 50 salariés. En termes de transformation digitale, le fossé reste toujours aussi grand entre les petites et les grandes entreprises.

Ils l’ont dit

Duncan Tait, PDG de Fujitsu

« Il ne suffit plus d’avoir les meilleurs appareils et applications sous la main : sans le talent et les compétences pour les utiliser, ils sont inutiles. Et le personnel le plus qualifié et le plus progressiste du monde ne pourra rien faire dans une culture d’entreprise qui étouffe toute démarche d’innovation. »

François Geuze, consultant et auditeur social pour e-Consulting RH

« Je pense qu’il est essentiel que les salariés aient une parole libre sur les réseaux sociaux : ils peuvent bien évidemment communiquer au sujet de l’entreprise et la recommander à condition que l’entreprise ne leur impose rien et ne prenne pas le contrôle de leur prise de parole. »

Pour aller plus loin