Magali Noé

People

Magali Noé (CNP Assurances) : “Il faut prendre la transformation numérique comme un challenge collectif”

À la tête de la transformation digitale de CNP Assurances depuis 2015, Magali Noé évoque pour Abilways Digital son expérience de digital transformer.

Magali Noé

Magali Noé, Chief Digital Officer de CNP Assurances
(Photo © Olivier Ezratty)

La question « organisation » :

Comment s’organise la transformation digitale au sein de CNP Assurances ?

Chez CNP Assurances la fonction de CDO est directement rattachée au directeur général : c’est la preuve de l’importance du sujet pour nous. Mon but et celui de mon équipe est d’accélérer et d’accompagner la transformation dans l’entreprise : nous impulsons les choses pour que chaque métier trouve les solutions par lui-même et les réalise.

Après ma nomination il y a un an et demi, nous avons consacré les six premiers mois à préciser notre stratégie par le biais de l’organisation d’ateliers internes pluridisciplinaires, car je voulais que le mouvement parte avant tout des collaborateurs pour qu’il soit partagé et propagé. Notre stratégie, Cap Digital, instaure une dynamique pour que l’entreprise s’adapte aux nouveaux usages.

La question « stratégie » :

Sur quoi repose la stratégie de transformation digitale de CNP Assurances ?

Nous jouons de quatre instruments. Le premier, Ambition digitale, agit sur la culture de l’entreprise et s’inscrit dans le quotidien de chaque salarié. Cela implique de changer les modes de management, de communication au sein de l’entreprise ou encore de faire évoluer les méthodes et les espaces de travail.

Le deuxième instrument, Open CNP, cherche à ouvrir l’entreprise pour explorer, apprendre et collaborer avec de nouveaux partenaires : écoles,  universités… Et par le biais d’un programme de Corporate venture, nous soutenons des startups, non seulement en tant que financeur, mais aussi en participant à leur stratégie et à leur développement. Il s’est concrétisé récemment par l’annonce de deux partenariats avec H4D et Lendix. C’est un vrai pari gagnant-gagnant, CNP Assurances accompagne le développement de ces startups innovantes et en contrepartie apprend à travailler de manière plus agile et plus rapide, innove, enrichit son offre pour apporter davantage de services à nos clients.

Le troisième volet, Customer Center, consiste à agir pour placer le client au coeur de nos actions et de nos décisions (UX, collecte et analyse de data, empathie, engagement sur les données personnelles…) pour que cela devienne un réflexe pour tous, quel que soit son métier, quel que soit son niveau hiérarchique, tout le monde.

Enfin, nous avons lancé l’Accélérateur, un incubateur interne qui regroupe des équipes multidisciplinaires, des clients et des moyens pour tester rapidement un maximum d’idées et les prototyper à disposition de nos business units et fonctions internes, ces réalisations permettent d’apporter plus de valeur au client.

La question « défis » :

Quels sont les obstacles à surmonter lorsqu’on se lance dans la transformation digitale ?

Je pourrais parler de “l’effet groupe” : lorsqu’on aborde la transformation individuellement avec chacun, tout le monde est conscient de l’urgence et des enjeux. Mais lorsqu’on applique cela à un groupe d’individus ou même d’un groupe international comme c’est le cas de CNP Assurances, cela devient plus compliqué…

Des obstacles existent, mais depuis quelques mois, je sens un véritable mouvement au sein de l’entreprise : les métiers prennent désormais des initiatives foisonnent et sont réalisées dans l’esprit de la culture digitale.

La question « RH » :

Quelles sont, selon vous, les principales qualités que doit posséder un digital transformer ?

Pas besoin d’être un expert en informatique ou en innovation : chez CNP Assurances, nous pouvons faire appel à nos experts métiers. Il faut essentiellement avoir des qualités humaines, être curieux, charismatique et enthousiaste. Le poste de CDO requiert ténacité et capacité à entraîner et convaincre pour partager la vision mais aussi pour la réaliser par des actions concrètes. Il faut aussi connaître la culture de l’entreprise dans laquelle on mène la transformation. C’est ce qui est challengeant : c’est facile de monter des projets innovants, mais le faire en embarquant toute une entreprise et donc en tenant compte de son rythme, sa culture, son organisation et les personnes qui y travaillent, c’est plus compliqué. Le vrai défi est d’obtenir l’engagement de chacun et de la collectivité.

Et cela ne peut se faire seul : il faut savoir s’appuyer sur les bons alliés. Chez CNP Assurances, rien n’aurait pu se faire sans le soutien de la direction générale, des directions informatique, RH, communication, environnement du travail et bien d’autres.

La question « influente » :

Quels sont vos modèles et sources d’inspiration pour mener à bien votre objectif de transformation ?

Je me renseigne, j’échange avec des CDO et je regarde ce que font d’autres entreprises… mais je suis convaincue qu’on ne peut pas appliquer une recette qui marche dans une entreprise A à une entreprise B. Il faut faire en fonction de la culture et des personnalités qui composent l’entreprise.

Ensuite, ce qui m’influence, c’est mon équipe. On a adopté un modèle où l’on partage énormément et où l’on se challenge sans cesse. On a besoin d’être cohérents et de suivre la même philosophie d’action : c’est pour cela qu’on a mis en place des temps d’échange où l’on discute de notre travail, de nos succès mais aussi de nos difficultés pour progresser et nous conservons des moments pour sur d’autres sujets, plus larges à appliquer afin de favoriser l’idéation.

La question « consultant » :

Quels conseils donner pour qui souhaite se lancer dans la transformation numérique ?

Il faut entraîner sans imposer, avoir la volonté de travailler en mode collaboratif, faire preuve de ténacité et d’énormément d’enthousiasme et aimer ce que l’on fait et son entreprise : on se transforme mieux dans un cadre sympathique. En effet, il faut véritablement s’engager car c’est une vraie responsabilité de faire changer les choses.

Cela peut paraître banal, car ce sont les qualités d’un manager ou d’un chef de projet, mais avec une dimension bien supérieure. Ce n’est pas un projet qui implique 20 ou 100 personnes, c’est tout un groupe.
Il y a aussi la pression du temps qui s’accélère et du monde extérieur qui bouge vite. Il faut pouvoir intégrer tout cela, et le transformer en énergie positive et non comme une angoisse. La transformation digitale doit être considérée comme un challenge collectif

Pour aller plus loin :

Vous souhaitez améliorer vos connaissances ?