Tendances & Actualités

Le mouvement des makers est en marche !

Né en Californie, le mouvement des makers, que l’on peut traduire littéralement par les « inventeurs » ou « faiseurs » sont les nouveaux bricoleurs du numérique ! La communauté des makers, qui fait de plus en plus parler d’elle, est régit par une philosophie :  tout le monde peut créer n’importe quel objet simplement avec une bonne idée et quelques outils. Alors que les fablabs se multiplient en France, ce mouvement de créatif va t-il révolutionner nos modes de consommation ?

Les makers : un état d’esprit

Être un maker, c’est penser que n’importe qui peut créer et innover n’importe quoi. Il n’est pas nécessaire d’être un expert, un ingénieur ou un professionnel de la technologique pour faire évoluer les choses. Chacun peut bricoler, expérimenter, pour créer des objets révolutionnaire ou tout simplement améliorer les objets de son quotidien de manière à ce qu’ils répondent mieux à leurs attentes.

L’objectif des makers est de redonner du pouvoir aux consommateurs. En effet, à l’ère du numérique et des technologies de pointe, la plupart d’entre nous ont perdu le contact avec la fabrication des produits. A l’inverse, les makers rendent la technologie ouverte et accessible à tous au sein de Fablabs. Mise à disposition de technologies telles que des imprimantes 3D, des lasers mais aussi plus simplement des échanges d’expérience ou modes d’emploi : une variété de ressources sont désormais accessibles à tous ! Les fablabs permettent donc aux makers de réaliser leurs propres produits : robots, drones, prothèse, ou plus simplement du mobilier, des jouets, des vêtements…

Les fablabs

L’étape du fablab est donc obligatoire pour trouver et profiter d’un tas de ressources et équipements auquel le grand public n’aurait jamais accès ! Et le succès des fablabs prouvent bien que la communauté des makers à la vent en poupe : le nombre d’adhérents, des curieux, des novices ou des adeptes, ne se cesse d’augmenter depuis 2012.

Idem pour les Maker Faire, des salons dédiés à l’exposition de produit fabriqués par les makers, qui se sont multipliés sur l’ensemble du territoire Français : au cœur de villes, des entreprises, ou même des écoles, ils sont source de créativité et boostent l’innovation.

Cependant l’aspect technologique des fablabs continue à freiner de nombreux créatifs. Les équipements technologiques et numériques nécessitent de suivre une formation ou l’accompagnement d’un spécialiste. Des stages et ateliers se développent au sein des fablabs pour aider le grand public à se familiariser.

Une approche qui a de l’avenir

Si la vague des makers est encore modérée en France, leurs codes sont pourtant bien présents autour de nous. La créativité, fabrication manuelle et artisanale est revenue au goût du jour. Les consommateurs souhaitent reprendre le pouvoir sur leur consommation et développer leur propre produit. Une pratique que bien des entreprises tentent de remettre au sein de leur stratégie marketing. Alors les makers sont-ils les pionniers de l’industrie francaise de demain ?

Pour aller plus loin :

Vous souhaitez améliorer vos connaissances ?