rouages numeriques

Tendances & Actualités

RH : l’impact à double tranchant de la transformation numérique

L’impact de l’informatique dans les entreprises dépasse désormais de loin le rôle de l’ordinateur ou la place de l’email. Les métiers sont remaniés en profondeur, avec des conséquences directes sur les modes de travail, ou encore les recrutements. Dans ce contexte, la RH doit se positionner comme pivot mais aussi leader de l’évolution organisationnelle. Le point sur le dossier sensible des Ressources Humaines face à la transformation numérique.

Transformation numérique : RH, leader de l’évolution organisationnelle

« Le numérique a un impact majeur sur la manière dont on réfléchit aux ressources humaines et au management » expliquait récemment Frédéric Oudéa, PDG de la Société Générale. Et il semble que les DRH l’ont bien compris. 84 % d’entre eux considèrent que le numérique aura un impact sur les compétences métiers, affirme une étude IDC de 2014. Et 68 % anticipent l’émergence de nouvelles compétences liées au numérique.

Ces deux chiffres permettent de comprendre le double rôle crucial que jouent les RH dans la révolution numérique en cours : détecter les gains que le numérique peut apporter aux métiers actuels, et formaliser les futurs métiers rendus nécessaires par l’évolution technologique.

Il est donc naturel que l’on retrouve d’un côté un leadership très affirmé des RH dans le déploiement de projets numériques clés, comme les RSE. Ces projets impactent profondément les modes de collaboration des métiers existants en favorisant un décloisonnement directions métiers.

Mais d’un autre côté, c’est aussi à la DRH d’identifier les nouveaux défis auxquels doit s’affronter l’entreprise, comme l’explosion des volumes de données, et formaliser la réponse adéquate sous forme de fonctions et postes. IDC précise à ce titre que le profil de data scientist est celui dont le plus grand nombre de postes devait être créé l’année dernière.

Et cette double réflexion, qui concerne l’impact sur les métiers existants et sur les métiers à créer, peut se décliner sur l’ensemble des pans de la révolution numérique en cours. Le Cigref (Club Informatique des Grandes Entreprises Françaises) dès 2012 travaillait ces questions au niveau de la RH de la DSI.

Transformation numérique : mobilité, cloud et collaboration 

D’après une étude réalisée en 2013 par la CIGREF, l’impact des tendances structurantes de la transformation numérique sur les RH concerne la gestion de la mobilité (26 %), le cloud computing (19 %), le bénéfice des dynamiques collaboratives (14 %), les services associés (9 %) ou encore le SI à travers la plateforme de services pour l’entreprise (9 %).

Reste que la prise de conscience ne doit pas omettre les travaux pratiques. Si 90 % des DRH déclarent que le digital est un sujet important pour leur entreprise, seuls 29 % ont déjà conçu un programme de transformation lié au digital, affirme une récente étude Solucom. Et si 88 % d’entre eux considèrent que la fonction RH a un rôle dans la transformation numérique, seuls 4 % déclarent avoir une vision tout à fait claire des nouveaux métiers liés au numérique, toujours selon la même étude.