Scrum Master

Métiers du digital

Scrum master : entre coach et manager de projets « agiles »

Le job de « Scrum master » est un poste d’encadrement né dans l’univers du développement logiciel, mais élargi à d’autres domaines. Entre le manager de projet d’entreprise et le coach, c’est une fonction qui renvoie aux pratiques d’organisations qui ont opté pour les méthodes « agiles ». Il existe une certification.

Le terme ‘scrum’ est hérité du sport : au rugby, il signifie une mêlée. C’est initialement une méthode de travail utilisée pour le développement de logiciels, qui s’est étendue à beaucoup d’autres secteurs. Elle a ses disciples, des « agilistes » et programme ses propres événements, comme les ‘scrum days’ ou ‘scrum nights’ et des « rituels », dont des réunions très formatées, appelées ‘Sprints’ (backlog grooming – ou raffinement des fonctions demandées – sprint planning, daily scrum, sprint eview/demonstration, sprint retrospection…). La démarche est itérative : la progression se fait par boucles, grâce à ces ‘sprints’.
On peut donc définir étymologiquement le « scrum master » comme un ou une « responsable de mêlée ». C’est un chef de projet expérimenté qui anime une ou plusieurs équipes de personnes utilisant ces méthodes « agiles».
Sa mission vise à communiquer la vision et les objectifs à ses équipes de développeurs. C’est un facilitateur qui pousse à l’autonomie et élimine tous les obstacles pour parvenir à répondre au cahier des charges du «product owner » (destinataire, propriétaire du projet). Il assure une démarche d’amélioration continue. Il participe à la phase ‘Build’ du projet et aux réunions de gouvernance et de prises de décision.

Dans l’entreprise ou chez un prestataire

Il peut être salarié d’une société de services ou rapporter à une direction technique de l’entreprise – le plus souvent, la DSI. C’est parfois une casquette supplémentaire, ajoutée à celle de développeur senior ou de responsable du développement IT. Car il doit notamment gérer l’ordonnancement du ‘backlog’- l’ensemble des fonctions ou spécifications essentielles attendues, qui sont progressivement enrichies et affinées. Il peut avoir la responsabilité de vérifier le code review afin de garantir la conformité et la qualité du code au regard des fonctionnalités livrées. Il supervise souvent l’exécution des campagnes de test et confirme leur achèvement. Il pilote et assure le déploiement du projet et peut aller jusqu’à superviser le support lors de la mise en exploitation, en lien avec les équipes de production.
Comptable des indicateurs de performances (vélocité, engagement de l’équipe…), il recueille et consolide les données sur la qualité et l’avancement des travaux, en fournissant des tableaux de bord selon une fréquence définie.

Au service des clients

Le Scrum master possède un sens aigu du service client. Toujours disposé à prendre des initiatives et bien organisé, il a une grande capacité à animer des équipes en tant que leader. Il possède un bon relationnel et une réelle aptitude à communiquer (écrite et orale).

Connaissances techniques et processus agiles

Il maîtrise la pratique des processus agiles et possède une bonne connaissance des technologies Java et J2EE, Ant, Maven, Git, Selenium, JUnit, Sonar/Jenkins, etc. Autant que possible, il connaît également les environnements .Net, PHP, C# et les bases SQL car il est censé pouvoir intervenir sur l’ensemble des applications d’entreprise. Et il maîtrise bien l’anglais conversationnel appliqué à son environnement métier.

Formation

Issu d’une école d’ingénieur ou équivalent (Bac+5) – dont certains mastères de management spécialisés -, le « Scrum master » justifie d’une expérience de plusieurs années en pilotage de projets agiles. Idéalement, au terme d’une procédure de qualification, il a obtenu la certification.
Son salaire : entre 30.000 et 65.000 euros, selon l’expérience et la taille des équipes.

Ils l’ont dit

Stéphane Dahan, directeur du recrutement, Alten :

Le scrum master, c’est un peu le demi de mêlée. Ce n’est pas le plus fort, ce n’est pas le chef, mais un animateur, un chef de projet en méthode agile.

Ken Schwaber, Jeff Sutherland, The Scrum Guide :

Le Scrum master crée le cadre de travail permettant de répondre à des problèmes complexes et changeants.

Michael Page:

Le Scrum Master garantit le déploiement des applications et contribue avec réactivité au support des équipes de production notamment dans le traitement d’incidents.

En chiffres

Les jobs de ‘Scrum masters’ se rapportent au développement logiciel dans 44% des cas, à d’autres missions informatiques pour 33%, au développement de produit pour 11%, à la gestion des opérations pour 3% et à la vente & marketing pour 2%. Source: Scrum Alliance, 2015, sur un échantillon de 4.452 postes étudiés.

Nos formations