Tendances & Actualités

Le social shopping, quand la virée shopping se fait à plusieurs millions

Les réseaux sociaux jouent un rôle déterminant dans le succès d’un produit. À l’affût des nouvelles tendances et des bonnes affaires, certains internautes y partagent leurs coups de coeur, leurs avis, au point de devenir de véritables “social shoppers”. Zoom sur cette nouvelle tendance de consommation collaborative.

La sortie au centre commercial a toujours été un moment de partage. Si par le passé, 2 ou 3 amis pouvaient nous accompagner lors de nos virées shopping, ce chiffre s’élève désormais à des millions sur le web. Ils sont sur Facebook, Instagram, Pinterest ou Twitter et leurs conversations ont révolutionné le commerce. Ce sont les “social shoppers”, ces internautes qui découvrent des produits sur les réseaux sociaux, partagent leur trouvailles sur ces mêmes réseaux et parfois même y effectuent directement leurs achats.

Les social shoppers, ces adeptes du mobile

L’âge du social shopping est indissociable de la la montée de l’outil préféré des accros du social media, le mobile. On estime que d’ici à 2021, la moitié des consommateurs seront devenus des social shoppers. Ce n’est sans doute pas un hasard si les plus gros consommateurs de réseaux sociaux sont aussi les plus grands acheteurs sur mobile. Ainsi les utilisateurs quotidiens d’Instagram ont 74% plus de chance d’effectuer des achats sur mobile qu’un consommateur lambda. Ce chiffre grimpe même jusqu’à 89% pour les utilisateurs de Snapchat.

Fréquenter quotidiennement les réseaux sociaux revient à voir défiler sur son téléphone des centaines de produits, soit partagés par ses amis (par exemple, la nouvelle paire de chaussure de sa meilleure copine) ou des personnalités (le nouveau sac de Rihanna), soit sur des publicités insérées dans les flux. Les fans de réseaux sociaux sont ainsi sans cesse soumis à la tentation. Et ils ne s’en privent pas. Le nouveau bouton “acheter” sur Instagram, lancé en novembre 2016, rend les achats aussi faciles qu’un simple clic. Pinterest avait déjà développé un bouton similaire. Une tendance qui lie irrémédiablement réseaux sociaux et e-commerce.

Les recommandations, déterminantes pour l’acte d’achat

Le marché que peut générer le social shopping est considérable. Les recommandations sur les réseaux sociaux sont bien davantage intégrées par le consommateur que les publicités normales. 82% des internautes souhaitant acheter un produit estiment que les avis des internautes sur les réseaux sont importants. American Express avait ainsi calculé que pour un achat moyen de 7,50€ chez un petit commerçant, le vendeur pouvait espérer 141€ de retombées si le client partage son achat sur ses réseaux sociaux. Les amis des réseaux sociaux sont aussi et avant tout les amis des commerçants. À noter que les social shoppers prennent plaisir à conseiller les autres internautes et acquérir ainsi une certaine reconnaissance. Le social shopping a de beaux jours devant lui !

Ils l’ont dit

Aron Hsaio, marketing communications manager chez Terapeak

«Le social commerce va devenir totalement grand public pour certain type de produits — essentiellement dans le vêtement et le lifestyle. Ce sont des produits qui sont liés à l’identité des personnes et qui se commentent avec ses amis. C’est exactement ce qu’est le social.»

Bruno Walther (OgilvyOne)

«Les réseaux sociaux sont des thermomètres en temps réel de la qualité d’un service ou d’un produit.»

Pour aller plus loin