Tendances & Actualités

Soldes, noël… les tendances de l’e-commerce français

Malgré le contexte économique difficile avec une baisse de la consommation, l’e-commerce se porte bien, très bien en France ! A l’approche de noël on s’attend à un grand rush sur les sites marchands pour les achats de fin d’année alors que le Black Friday a enregistré un fort pic de chiffre d’affaires en ligne. Quelles sont les tendances et les chiffres clés de l’e-commerce français ?

Etats des lieux

La croissance de l’e-commerce français est élevée cette année : +14%  par rapport à 2015. Le marché devrait dépasser au total les 70 milliards d’euros cette année.

Cette hausse est principalement due aux achats de fin d’année en ligne. D’après une étude Médiamétrie, on estime qu’au total 32 millions de Français ferons leur achat de Noël en ligne. Ce qui représente 2 millions de consommateurs de plus qu’en 2015. Autre chiffre, selon les estimations de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance, le chiffre d’affaires en ligne des fêtes de fin d’année  devrait être supérieur à 13,5 milliards d’euros, soit une hausse de 10% par rapport à Noël 2015. Concernant le panier moyen, les Français dépenseront en moyenne 195€ en ligne, plus du double par rapport à l’année dernière ! Et les achats de fin d’année se sont les seuls à booster les ventes e-commerce, les opérations de promotion connaissent également un très fort succès. Le Black Friday, qui s’est déroulé le 25 novembre dernier, a enregistré un chiffre d’affaires de 420 millions d’euros en ligne.

Autre élément à retenir : près de 18% des visites sur les sites e-commerce français sont effectuées depuis l’étranger. Les sites marchands français sont très attractif puisque c’est l’un des plus forts taux en Europe ! 

Les acteurs

Le nombre de site e-commerce ne cesse de progresser et atteins les 200 000 en France. C’est un chiffre révélateur de l’attrait de ce marché même si les performances de ces sites sont très disparates. En effet, 66% des sites français réalisent un chiffre d’affaires annuel de moins de 30.000 euros par an. Alors que seulement 6.000 sites réalisent plus d’un million d’euros de chiffre d’affaires et représentent 89% de l’ensemble des ventes e-commerce en France. La part des sites enregistrant plus de 10 millions d’euros de vente n’est que de 0,5%… Le marché de l’e-commerce français est donc très concentré et dominé par quelques acteurs. Parmi eux, sans surprise, Amazon est le champion des ventes, juste devant C’Discount, La Fnac puis Ebay et Voyage SNCF.

En 2016, comme en 2015, le tourisme devrait rester le secteur qui dégage le plus de chiffre d’affaires en ligne, devant l’habillement puis l’équipement de maison.

Technologie et comportement

Même si les français accèdent, en majeur partie, à internet via leur mobile, pour les achats en ligne l’ordinateur reste le terminal le plus utilisé. 67% des consommateurs font leurs achats via ordinateurs, sauf pour les 18-34 ans qui, eux, privilégient le mobile. Ainsi, la part du chiffre d’affaires globale de l’e-commerce sur smartphone est estimé à 11% en 2016 .

Le comportement des consommateur varient aussi selon la technologie utilisée. Sur ordinateur, on enregistre de nombreuses ventes le matin et le soir. Alors que les mobinautes ont tendance à réaliser leurs achats durant le repas du midi et du soir, on observe un fort trafic à 20 heure. Une complémentarité avec les réseaux physique puisque alors que les visites en magasin on davantage lieu entre 12h et 16h. Preuve que le digital ne cannibalise pas les réseaux physiques.

Les français sont, comme la majorité des consommateurs, très influencés par les réseaux sociaux et forum lors de l’achat. En première position ce sont les discussions et recommandations entre amis/famille qui poussent le plus les consommateurs français à acheter en ligne.

Vous souhaitez améliorer vos connaissances ?