computer

Métiers du digital

UX designer, faire percer l’émotion sous l’expérience utilisateur

Longtemps, l’informatique ne se préoccupa en rien de l’expérience utilisateur. Puissance, stockage, réseau… c’est tout ce qui comptait. Mais la perspective habituelle fut renversée lorsque que l’on découvrit l’interface avec l’utilisateur. À ce niveau l’UX designer (pour User eXperience) intervient sur la façon dont les choses sont vécues par l’utilisateur lors de l’usage d’un site web, d’une application mobile ou tablette, d’une borne interactive ou de tout autre dispositif numérique.

Ux Design : une méthodologie centrée sur l’utilisateur

Quand l’expérience utilisateur devint un facteur différenciant dans le choix des produits, dans un marché toujours plus concurrentiel, les spécialistes de l’UX devinrent des gourous, très appréciés du monde du web.

L’UX design a émergé comme discipline dans les années 1990 aux Etats-Unis, au croisement de la science des IHM (Interface Homme Machine), de l’informatique mais encore du design graphique.

L’UX designer se retrouve dans quatre grands domaines de compétences : l’architecture de l’information, le design d’interaction, la recherche utilisateur et la stratégie de l’expérience. Ces domaines étant éloignés, le métier demande à la fois des compétences comme la rigueur, les capacités d’analyses mais aussi de l’imagination et de la créativité.

Cette démarche à la fois pragmatique et pluridisciplinaire est tournée vers la résolution de problèmes et s’appuie sur l’innovation. Puisant ainsi ses racines dans un design centré sur l’utilisateur et sur le design thinking. Tout en sachant que les contraintes digitales sont de plus en plus grandissantes et que les défis s’appliquent maintenant à d’autres disciplines comme le design de service.

Un travail qui passe par plusieurs étapes

L’ UX designer doit s’adapter aux technologies, à ses différents clients et surtout savoir travailler en mode collaboratif sur un projet.

Les éléments livrables : Wireframes, storyboards, sitemap

Les outils : Photoshop, Sketch, Illustrator, Fireworks, InVision

Les missions de l’UX Designer se basent sur les étapes suivantes :

  • Recherches sur les besoins des utilisateurs, benchmark…
  • Recommandations sur la conception de l’interface et des parcours de navigation.
  • Conception des mock-ups tout en respectant des aspects précis, clairs, élégants et fonctionnels.
  • Adaptation aux contraintes et opportunités liées aux multi-supports
  • Tests des versions
  • Audit après publication des interfaces

Toutes ces activités, travaillées en processus ou distinctement, visent à optimiser la recherche d’information et la navigation des utilisateurs.

Un travail qui se réalise souvent en équipe. L’UX designer collabore ainsi avec le chef de projet ou chef produit sur la partie identification des points critiques de l’expérience utilisateur. Il travaille également avec le directeur artistique sur l’ergonomie de l’interface.

Il est important de préciser que le cœur cour du travail de l’UX designer consiste à concilier à la fois les besoins du commanditaire sur la partie visible de l’interface tout en défendant la démarche de conception centrée sur l’utilisateur. Identifier les points critiques avec la direction du projet va ainsi permettre de définir l’architecture de l’information tout en traduisant les besoins des utilisateurs en interfaces, illustrations, diagrammes et spécifications fonctionnelles.

UI / UX designer, différence ou complémentarité ?

Il convient ici de distinguer le rôle de l’UI (User Interface) designer et celui d’UX designer. L’UI designer arrête son travail à l’optimisation des parcours utilisateur. L’UX designer doit procurer à l’utilisateur, en plus de la simplicité d’usage, une émotion, un plaisir. Et pour ce faire, la recherche de l’émotion est le moteur de la création. Le storytelling est donc tout naturellement un outil de choix pour l’UX designer.

Rahul Varshney, co-createur de Foster.fm nous éclaire sur cette distinction :

« L’User expérience (UX) et l’User Interface (UI) sont sans doute les termes les plus confondus et mal interprétés du milieu. Un UI sans un UX c’est comme un peintre appliquant sa peinture sur sa toile sans aucune réflexion. De même un UX sans un UI c’est comme une armature de sculpture sans le papier mâché à l’intérieur. Les deux sont donc complémentaires et indispensables pour le succès d’un produit. »

Formation, rémunération et carrière

Bien qu’il soit difficile de trouver des diplômes reconnus en France, à la différence d’autres pays européens, les compétences pour être UI /UX designer peuvent s’acquérir par des formations en art numérique, graphisme, infographie, informatique et multimédia.

BTS et DUT sont de bons débuts, idéalement complétés par des écoles de type Estienne, Beaux-Arts, Gobelins ou Penninghen. Côté design, on trouve également des formations Supinfocom ou Iscom.

La formation continue permet d’acquérir les compétences pratiques nécessaires. Pyramyd Formation délivre un enseignement axé sur les tendances graphiques numériques et propose des formations liées à l’ergonomie et à l’UX design.

Les professionnels qui exercent aujourd’hui leur profession dans ce domaine sont généralement des autodidactes qui ont acquis leur compétences au travers de métier très différents tel que directeur artistique, chef de projets, designer web, développeur… et ont développés leur culture par le biais de lectures, d’expérimentations, de conférences et de pratiques de projets. C’est d’ailleurs une très bonne école, car on ne peut rester alerte dans le numérique sans effectuer une veille permanente sur les réalisations et les nouveaux standards.

La rémunération est de 2 500€ en première embauche. À terme, un designer UX peut évoluer sur un poste d’architecte de l’information ou de directeur de projet.

En chiffres

  • La première compétence recherchée dans les entreprises aujourd’hui est dans l’UX design (15 %).
    Baromètre de l’emploi de la rentrée 2014 de designersinteractifs.org.
  • La demande en experts UX a augmenté de + 25 % entre 2010 et 2011 et + 70 % entre 2011 et 2012 (Etude Qconnect)

Ils l’ont dit

Steve Krug, architecte de l’information, titre de son livre référence sur le domaine de l’UX :

« Don’t make me think »

Don Norman, Professeur émérite en Sciences cognitives de l’Université de Californie.

“L’expérience utilisateur englobe tous les aspects de l’interaction de l’utilisateur final avec une entreprise, ses services et ses produits. La première exigence d’une expérience utilisateur réussie est de répondre aux besoins exacts d’un client, sans difficulté ni effort. Ensuite vient la simplicité et l’élégance qui donnent naissance à des produits désirables et plaisants dans leur usage”.

Les “job profile” d’UX designers à suivre

Patrick Neeman – @usabilitycounts

Patrick Neeman est un UX designer et chef de design produit chez Apptio à Seattle. Il a une expérience considérable dans l’industrie et a déjà collaboré avec Microsoft, Myspace, Disney, ebay. Il reste très actif sur les réseaux sociaux et partage souvent ses idées sur la matière. Il communique avec humour notamment avec quelques UX-centric jokes.

Laura Klein – @lauraklein

Laura Klein est une consultante et experte de l’UX design. Elle est basée dans la Silicon Valley et est l’auteur du livre UX for Lean Startups. Ses tweets sont de précieux conseils et ressources permettant d’évoluer dans le milieu. Les informations qu’elle partage sont toujours rapportées aux dernières tendances et nous tiennent très bien au courant des derniers évènements. Incontournable à suivre.

L’UX designer en une Infographie 

Découvrez notre infographie : UX Designer, l’architecte de l’expérience utilisateur

Découvrez l'infographie : UX Designer, architecte de l'expérience utilisateur

 Pour aller plus loin