Tendances & Actualités
18/02/2019

Les Digital Factories, accélérateurs de la transformation digitale

Tout le monde veut sa Digital Factory

Si BPCE a opté pour « 89C3 », Thalès, PSA et Air France - pour ne citer qu’eux - ont préféré l’appellation classique « Digital Factory » quand est venu le moment de nommer ces sites voués à cristalliser les expertises de différents acteurs de la transformation numérique. Mais que se passe-t-il au sein de ces ruches souvent gigantesques (3 000 m² pour celle de PSA notamment) ? C’est bien simple, des centaines de spécialistes en IA, big data ou cybersécurité s’activent avec un leitmotiv précis : mettre au point de nouveaux produits et services numériques innovants. Le tout rapidement, avec agilité et cohésion. En des termes plus techniques : moins de Time To Market, plus de disruption.

 

L’utilisation de ces termes tirés de la novlangue des start-ups n’est pas anodine. Ces usines, issues d’investissements faramineux (jusqu’à 150 millions d’euros pour Thalès) sont les porte-étendards des intentions futures des plus grands groupes industriels, qui souhaitent totalement démythifier le digital pour, à terme, surfer sur ce qui pourrait être la quatrième révolution industrielle. Mais pour ce faire, plusieurs points sont à respecter.

 

Une Digital Factory qui marche, c’est…

 

  • Un site non délaissé. La Digital Factory de Thalès est située dans le IXe arrondissement de Paris et celles d’Air France et de PSA, bien que placées au sein du siège des compagnies, font office de donjon bien gardé par les experts qui les composent. Il est ainsi important que ces sites, bien que volontairement indépendants - à l’image d’une ruche - ne soient pas livrés à eux-mêmes, mais bien engagés dans le fonctionnement global de l’entreprise.  

 

  • Des objectifs bien définis. Bâtir une Digital Factory, c’est bien. Savoir à quelles fins (précises) l’utiliser et comment exploiter le savoir des experts qui s’y activent, c’est mieux. Il faut alors créer des îlots, rassemblant les corps de compétences à des fins productives, à l’instar de ce qu’a fait PSA : d’un côté la « Customer Digital Factory », qui s’occupe de l’expérience client en ligne, de l’autre la « Data Factory », qui rassemble les experts de la donnée et enfin la « Connected Services Factory » qui s’occupe du développement des offres de services connectés.

 

  • Une cohésion culturelle assurée. Thalès, PSA, BPCE et Cie sont des mastodontes de l’industrie et des services. Autrement dit, ces entreprises ne se sont pas développées en suivant le modèle des start-ups modernes, où la hiérarchie est souvent délaissée au profit d’une organisation horizontale. Qui plus est, les acteurs de la transformation digitale sont généralement issus de la Génération Y (voire Z). Il est alors crucial de coordonner tout ce petit monde afin que la compréhension culturelle soit assurée et qu’aucune rivalité ne se crée.

 

Si, et seulement si ces fondements sont respectés, la Digital Factory pourra assurer son rôle qui est, rappelons-le, d’accélérer autant que possible la transformation digitale d’une entreprise. Et ce n’est pas une mince affaire.

 

« La “digital factory” a été le déclencheur d’une transformation très profonde du groupe, qui va prendre du temps, mais nous permet d’accélérer très vite »

Olivier Flous, Vice-Président de la Digital Factory, Thalès

Nos derniers articles

12/03/2019
People

Interview - Pablo Bouzy : La solution durable pour ceux qui ne savent pas par où commencer avec The Trust Society

La team ABILWAYS DIGITAL a rencontré Pablo Bouzy, l'un des 3 fondateurs de la plateforme The trust Society qui simplifie la consommation responsable au quotidien, avec des coffrets thématiques de produits durables livrés à vélo sur Paris.

11/03/2019
Tendances & Actualités

LET'S HAVE A BREAKFAST !

Abilways revient en force en vous proposant deux petit déjeuner gratuit ce mois ci ! Venez approfondir vos connaissances sur le digital en échangeant pendant 90min sur des sujets d’actualités !

11/03/2019
People

Interview Nicolas Marsaud : Nous sommes les magiciens du bureau avec MagicOffice

Magic Office est un magazine et un outil dédié aux office managers et aux assistants de direction. Souhaitant optimiser le temps des collaborateurs, cette entreprise propose des solutions magiques pour les offices managers !